Comment profiter du mois d’août en mode espagnol

Le mois d’août à Barcelone est un mes un poco tonto (« un mois un peu bête » en français) : tous les habitants ont quitté la ville, les commerces ont baissé leur rideau. Du coup, il ne reste que les touristes et les commerces touristiques. Quand on vit à Barcelone à l’année, c’est presque un peu triste. Enfin, façon de parler. Il reste le soleil, la chaleur, la plage… Comment donc profiter de ce mois en mode espagnol (et s’éloigner des sentiers touristiques), c’est ce que nous allons voir dans cet article.

Si je compare à il y a une dizaine d’années, le mois d’août n’est pas aussi mort qu’avant. La tradition de partir en vacances tout le mois disparaît. La crise est passée par là, le capitalisme régit nos vies. Notez donc que ce sont surtout les deux semaines du milieu du mois d’août où de nombreux commerces seront fermés (à part ceux liés au tourisme).

Que font les habitants restés à Barcelone au mois d’août ?

La plage

Elle reste l’activité principale. Les autochtones y passent en général la journée et déjeunent à l’une des paillotes de la plage. Pour savoir sur quelle plage installer votre serviette à Barcelone, lisez cet article complet sur les plages de Barcelone. Je ne saurai trop vous recommander de faire très attention à vos affaires. Si vous êtes seul(e), n’emportez rien de valeur à la plage et ayez vos affaires à l’oeil à tout moment. Si vous êtes groupe, relayez-vous pour prendre vos bains de mer.

Il y a de plus en plus de monde sur les plages de Barcelone et de vendeurs à la sauvette qui longent les plages d’un bout à l’autre pour vendre du coca, de la bière, de l’eau, des mojitos (et oui!) mais aussi des paréos, des bijoux et autres accessoires de plage sans oublier les massages. On se croirait presque à un marché à la criée. Si vous souhaitez être un peu plus au calme (façon de parler au mois d’août), allez aux plages situés au nord de Barcelone sur la côte Maresme ou la Costa Brava (en voiture uniquement). Relisez mon article sur les plages sympas sur la côte Maresme. Elles sont accessibles en train. Depuis le centre de Barcelone, comptez jusqu’à une heure par trajet (voire un peu moins). Sachez aussi que les plages seront un peu moins bondées en semaine que le week-end. Organisez vos activités aussi en fonction de cela.

La chaleur

Il y a un taux d’humidité élevé à Barcelone qui rend la chaleur du mois d’août assez insupportable. Relisez mon article sur comment rester frais à Barcelone l’été.

Si vous n’êtes pas très plage

En milieu de journée, quand la chaleur est écrasante, visitez les maisons modernistes sur le Passeig de Gracia (La Pedrera, la Casa Batllò, la Casa Lleo i Morera, la Casa Amatller) pour être un peu au frais (réservez à l’avance pour éviter les files d’attente). Sinon, pique-niquez au Parc de la Ciutadella, idéal si vous avez des enfants. Le parc est ombragé, il y a un étang et des aires de jeux.

l'étang du Parc de la Ciutadella à Barcelone

Parc de la Ciutadella

Les événement culturels du mois d’août

Il y a de nombreuses activités de plein air organisées à Barcelone tout l’été. Ne manquez pas de consulter l’agenda culturel du blog où sont répertoriés les événements gratuits ou low cost sympas. En août, les événements à ne pas manquer sont les fêtes de Gracia (retrouvez le programme détaillé de ces fêtes dans l’agenda les jours précédents) et les fontaines magiques.

Guide pratique du shopping à Barcelone

Cet article s’adresse plus particulièrement à la gent féminine souhaitant consacrer, durant son séjour à Barcelone, un peu de temps au shopping entre deux visites culturelles. Pour marier vos activités culture et shopping facilement et simplement, vous trouverez dans cet article une carte indiquant les zones et rues où faire du shopping (mode féminine) dans le centre de Barcelone (où se trouve le patrimoine historique et culturel le plus intéressant), quelques adresses de centres commerciaux et outlets ainsi que des informations utiles.

Les boutiques ne manquent pas à Barcelone. On y trouve beaucoup d’enseignes pas chères, les principales étant Zara, Stradivarius, Pull & Bear, Massimo Dutti, Bershka, Mango, H&M, Calzedonia, Oysho, Intimissimi, Women’s secret, sans oublier Desigual (moyennement chère). Pour les fans de la marque, pléthore de boutiques se trouvent dans le Quartier Gothique. Pour toutes ces marques ci-dessus, je ne suis pas sûre qu’il y ait une grande différence de prix entre la France et Barcelone . À vérifier par vous-même.

Sur la carte ci-dessous, j’ai indiqué en rouge les zones où la carte de crédit risque de chauffer, en jaune où il y a moins de risque car un peu moins de boutiques ou pas aussi populaires. J’ai aussi placé un marqueur pour les centres commerciaux, outlets et autre boutiques pas chères. C’est une carte que je serai amenée à modifier dans le futur selon les nouveautés « shopping » à Barcelone.

Côté grands magasins, allez au Corte Inglés Place de la Catalogne (l’équivalent des Galeries Lafayette ou du Printemps en beaucoup moins luxueux et moins cher). Toutes les marques y sont représentées. Les soldes y sont en général intéressants (les espagnols se ruent le premier jour des soldes dans ce magasin). En plus, en tant que touristes, 10% de réduction vous sont offerts sur un certain nombre d’articles (sauf sur la parfumerie et le maquillage). Vérifiez avec la vendeuse si les articles de votre choix bénéficient de cette offre.

Le centre commercial L’Illa Diagonal, sis Avenida Diagonal, est aussi un haut-lieu du shopping à Barcelone. En haut du Passeig de Gracia, tournez à gauche sur l’Avenida Diagonal. Il vous sera bien agréable de déambuler sur cette artère aux larges trottoirs bordés d’arbres. Vous pourrez regarder les devantures des nombreux magasins de meubles et de décoration avant d’atteindre l’Illa Diagonal. Il y en a pour une vingtaine de minutes à pied depuis le Passeig de Gracia.

Barcelone est une super destination en période de soldes : ils vont de 30% à 50% dans la majorité des boutiques. Celles-ci ont le droit d’ouvrir certains dimanches en période de soldes. Ces dimanches sont indiqués dans l’agenda culturel. J’indique aussi dans cet agenda les bons plan soldes (s’il y a des promotions spéciales à ne pas louper par exemple).

Notez qu’en règle générale, les boutiques ouvrent de 10h à 14h puis de 17h à 20h du lundi au samedi sauf dans le centre où elle ouvrent sans discontinuer toute la journée.

Pour les accros du shopping qui veulent tout savoir, je vous recommande de lire cet article.

La nuit de la Saint Jean

Toute l’information sur les traditions, les feux de joie, les fêtes populaires nocturnes le soir de la Saint-Jean qui vous aidera à choisir comment vous souhaitez célébrer la nuit la plus courte de l’année lors de votre séjour à Barcelone. Dans l’agenda culturel, vous retrouverez le programme détaillé de la fête de la Saint-Jean.

Les origines

La fête de la Saint-Jean (la San Juan comme on l’appelle en espagnol) fait partie du groupe des fêtes solsticiales. Cet événement est lié au culte du soleil, le solstice d’été étant la nuit la plus courte de l’année (le plus fréquemment le 21 juin). C’est une fête païenne très ancienne où l’on allume des feux de joie. Mais l’église catholique a récupéré cette fête en la faisant coïncider avec celle de la Saint Jean-Baptise (prophète ayant annoncé la naissance du Christ et l’ayant baptisé), le 24 juin.

Le rituel populaire

La flamme du Canigou est  une tradition née en 1955 quand un villageois décida d’allumer un feu sur le pic du Canigou (dans les Pyrénées-Orientales), visible de toute la Catalogne, le soir de la Saint-Jean pour redescendre ensuite cette flamme et la distribuer dans les villages des pays catalans. Cet acte est un symbole fort d’identité commune catalane, inspiré d’un poème de Jacint Verdaguer « Canigó ». Chaque village organise l’arrivée de la flamme du Canigou avec musique, bals populaires, soupers, etc. Lors de la transmission de la flamme dans les villages est lu un même message qui rappelle la signification de cette initiative.

Mais les fêtes de la Saint Jean, ça consiste en quoi au jour d’aujourd’hui ?

Barcelone fêtera la Saint-Jean en grande pompe le 23 juin au soir. Le 24 juin est un jour férié. Barcelone reçoit la flamme de la Saint Jean Plaza Sant Jaume (en plein coeur du Quartier Gothique) avec une plante de romarin. En effet, le feu n’est pas le seul protagoniste de la fête. Il y a aussi le fenouil, le romarin, les mauves, les fougères mâles et les roses sauvages appelés les herbes ou le bouquet de la Saint-Jean, ayant des propriétés prétendument magiques. Tandis que les feux de la Saint-Jean, selon la croyance populaire, éloignent les mauvais esprits cette nuit-là, le bouquet de la Saint-Jean quant à lui protège des sorcières. On le laisse dans l’eau pendant la nuit puis on se lave le lendemain le visage avec, puis on le laisse sécher et pendre derrière une porte.

Le 23 juin en fin d’après-midi, la flamme du Canigou sera reçue Plaza Sant Jaume à Barcelone (dans le Quartier Gothique) par les autorités municipales, l’áliga (animal de l’imaginaire festif catalan) et les géants de la ville (marionnettes géantes de toutes les fêtes populaires) pendant qu’on entonnera la chanson « Muntanyes del Canigó » (montagnes du Canigou, la chanson de la Saint-Jean). Les représentants officiels de chaque district viendront allumer leur torche avec la flamme du Canigou et s’en retourneront dans leur quartier pour allumer les feux de joie. Ceux-ci sont construits par les gens du quartier avec des vieux meubles. La fête s’animera alors sur les places et dans les rues avec des bals, concerts, repas populaires, spectacles pyrotechniques jusqu’au milieu de la nuit. Une ambiance familiale et bon enfant garantie.

Autre compagnon de la fête de la Saint-Jean est la coca, le dessert traditionnel de la nuit de la Saint-Jean. C’est une pâte à base de farine levée, sucrée, et garnie de crème, de fruits confits, ou de pignons, le tout accompagné de cava (champagne catalan) ou Moscatel. Personnellement, je trouve la coca un peu fade (ce n’est pas un dessert inoubliable).

Il y a toujours un feu d’artifice tiré sur une des plages de Barcelone qui draine beaucoup de monde. Les détails sont à retrouver dans l’agenda culturel.

N.B. Un dernier acolyte de la fête de la Saint-Jean sont les nombreux pétards tirés dans toutes les rues, parfois dangereusement. Je vous recommanderai donc d’être prudent et de vous éloigner quand vous voyez des gens tirer des pétards près de vous.

Barcelone à la loupe :: l’Eixample Dreta

plan de l'Ensanche à Barcelone et de ses sous quartiers

Le district de l’Eixample (agrandissement ou extension en français)

Aujourd’hui, nous allons explorer le quartier de l’Eixample Dreta (la Dreta de l’Eixample sur la carte ci-dessus) soit « l’agrandissement à droite » en français, qui fait partie du district de l’Eixample. L’Eixample Dreta est l’un des plus grands quartiers de Barcelone avec une population de 43 433 habitants, une superficie de 2,1 kilomètres carrés et une densité de 20 458 habitants/km2.

Son histoire, en bref

Dans la première partie du XIXe siècle, la ville médiévale de Barcelone (c.a.d le district de la Vieille Ville aujourd’hui) entourée de ses murailles s’asphixie d’elle-même face à l’essor industriel naissant. Les terrains juste à l’extérieur des murailles (ceux du district de l’Eixample) sont alors des terrains agricoles. C’est entre 1854 et 1856 que l’on décide de démolir les murailles et que sort de terre quelques années plus tard le quartier de l’Eixample (« extension » en français, nom qui sera donné au district) grâce au plan de l’ingénieur Ildefons Cerdà. La Barcelone d’aujourd’hui est née. Ce sont de larges rues (à l’image de certaines villes américaines) pour laisser circuler les attelages, des immeubles de quelques étages seulement, avec d’amples cours intérieures pour laisser entrer la lumière dans les appartements et des squares occupant tout un pâté d’immeubles (il en reste peu aujourd’hui). Un urbanisme révolutionnaire pour l’époque.

La construction de l’Eixample coïncide également avec l’une des périodes les plus brillantes de la société barcélonaise, l’éclosion d’une bourgeoisie qui souhaitait montrer sa richesse. C’est grâce à elle que le mouvement modernisme apparaît avec l’existence de belles demeures d’architecture moderniste (l’équivalent en France de l’Art Nouveau).

Le district de l’Eixample a été découpé en quartier. L’Eixample Dreta (celui qui nous occupe dans cet article) renferme les plus beaux joyaux du modernisme : la Casa Batllò et la Pedrera de Gaudí, la Casa Lleo i Morera, la Casa Amatller… ainsi que le Passeig de Gracia (les Champs-Elysées de Barcelone). L’Eixample Dreta est aujourd’hui le centre de Barcelone avec la Vieille Ville. Pour en savoir plus sur son histoire, son urbanisme et son architecture, n’hésitez pas à faire une visite guidée.

Les incontournables

Ci-dessous, voici ma liste non exhaustive des quelques édifices modernistes les plus importants et les plus remarquables. Il y en a beaucoup d’autres dans ce quartier, presque tous plus beaux les uns que les autres. Sur la carte ci-dessus, j’ai aussi indiqué quelques commerces (boulangeries, pharmacies) d’architecture moderniste à ne pas manquer lors de votre promenade.

La Pedrera :  édifice dessiné par Gaudí. La visite de l’appartement meublé est très intéressante. Il y a toujours une longue file d’attente d’avril à octobre. N’hésitez pas à acheter d’avance vos entrées sur le site officiel.
La Casa Batllò : la plus belle oeuvre de Gaudí (selon moi). L’entrée n’est pas vraiment donnée mais vous en aurez pour votre argent.
La Casa Lleo i Morera : récemment ouverte au public. Visite guidée uniquement (une heure) en castillan / catalan / anglais. Elle est (presque) aussi belle que la Casa Batllò. Même si vous ne comprenez pas le guide, vous en aurez plein les mirettes.
La Casa Amatller : l’intérieur a un peu moins de superbe que les trois autres citées ci-dessus (même si ce n’est pas ce que donne à penser sa façade). L’intérieur ayant subit des transformations (la maison ayant été habitée jusqu’après les années 1950), la décoration intérieure a évolué et perdu en partie de son aspect premier.
Palau del Baró de Quadras : immeuble à double façade, celle noble donnant sur l’Avenue Diagonal et l’autre (pas mal également) donnant sur la rue Rosselló.
Casa de la Punxes : une maison qui ressemble à un château médiéval avec des tours coniques. Vous pouvez difficilement la manquer.
Palau Montaner : admirez  les grandes toiles de mosaïque vernissée sur la partie supérieure de l’édifice. Superbe!
Casa Comalat : la façade arrière avec ses superbes mosaïques est presque plus belle que la façade principale donnant sur l’avenue Diagonal.
Casa Thomas : large et belle façade de style néogothique.

Les Cafés

Molika Cafe : petit café cosy très sympa. Idéal pour une pause café.
Moreneta : autre établissement sympa. Idéal pour un petit-déjeuner ou une pause café.
Epicerie : salon de thé élégant tenu par une française. On y sert des pâtisseries, du thé kusmi et quelques assiettes légères (quiches, sandwichs, salades).
Panaria : autre boulangerie faisant aussi cafète avec une décoration tout en pin, chaleureuse et accueillante (californian style).
Cafeteria Clarés : petit salon de thé, avec une décoration chic qui rappelle les vieilles maisons de poupée à l’ancienne. Quelques tables sont aussi installées sur la rue.
Petit Pot (Plaza Urquinaona) : café-bistrot assez grand, tendance hypster. On peut y prendre tous les repas (cuisine simple).
Petit Pot (rue Bruc) : il n’y a pas que le bar que l’on voit de la rue, il y a aussi une salle au fond. Très accueillant comme son grand-frère Plaza Urquinaona. Idéal pour une pause-café.

Restaurants

El Txapela : restaurant de pintxos (tapas basques) d’un excellent rapport-qualité prix. J’y ai envoyé un groupe de 15 personnes et ils étaient tous enchantés.
Cafe Emma : restaurant de style bistrot. Idéal pour un déjeuner léger, sympa, simple et à prix corrects. Ils ont une petite terrasse très sympa donnant sur la rue.
Cafe del Centro : établissement emblématique à Barcelone de décoration moderniste. C’est un des repères de l’écrivain Mathias Énard. On peut y prendre tous les repas.
Betlem : juste en face du Cafe del Centro. Ils ont aussi quelques tables sur le trottoir.
Alsur Cafe : chaîne locale sympa et à prix corrects.

Logement

Bon Moustache Hostel : excellente adresse pour les backpackers. C’est un ancien appartement typique de l’Eixample, aménagé en auberge de jeunesse. Il a ouvert l’été 2012. Confort moderne, atmosphère chaleureuse, petit établissement à taille humaine qui permet de créer des liens avec d’autres backpackers.

Côté bars, l’Eixample n’est pas vraiment l’endroit pour sortir boire un verre le soir. Rien à signaler donc de ce côté-là.

Pour les accros du shopping (je me réfère aux fringues), vous êtes dans votre quartier de prédilection! Ça se passe Rambla de Cataluña et sur le Passeig de Gracia et dans toutes les rues perpendiculaires reliant les deux artères. C’est la zone en bleu sur la carte.

Quelques tuyaux

Entrez au Leroy Merlin de Barcelone, c.a.d la boutique Servei Estació (voir carte), prenez l’escalateur pour monter au premier étage. Dirigez-vous vers le patio extérieur qui est un exemple typique des larges cours intérieures de l’Eixample. Du patio, vous pourrez alors admirer la façade arrière de la Casa Batllò et son patio, celle de la Casa Amatller et de la Casa Lleo i Morera.

Sur le Passeig de Gracia, la boutique d’objets de design Vinçon est l’ancienne résidence du peintre Ramón Casas (important peintre appartenant au courant moderniste). Montez et promenez-vous au premier étage (étage noble des édifices modernistes) car c’est de fait un ancien appartement qui a de beaux restes. Vous pourrez admirez la très belle cheminée du décorateur Josep Pascó en haut des escaliers. Allez voir le superbe patio extérieur avec ses beaux azulejos. J’espère que vous lirez cet article à temps car la boutique a présenté hier un plan social et devrait bientôt fermer ses portes.

Idéal pour

♦ voir un maximum d’édifices modernistes
♦ faire du shopping
♦ un bon quartier pour séjourner : résidentiel donc calme contrairement à la Vieille Ville et à la fois faisant partie du centre de Barcelone (surtout si vous logez à quelques pâtés du Passeig de Gracia).
♦ aller prendre un verre le soir en été à un des bars en toit-terrasse des hôtels de luxe du Passeig de Gracia pour une vue panoramique. Surprenament, les verres sont abordables SAUF au bar de l’hôtel Majestic où c’est absolument hors de prix (25€ le verre de vin, l’arnaque totale!). Voici une carte de mes bars en toit-terrasse préférés de Barcelone. La liste n’est pas exhaustive.

Informations pratiques

Stations de métro (ligne/couleur) : Plaza de Cataluña (L1/rouge), Urquinaona (L4/jaune), Girona (L4/jaune), Passeig de Gracia (L4/jaune), Diagonal (L3/verte), Arc de Triumf (L1/rouge)

Se garer à Barcelone

Où se garer gratuitement à Barcelone? Comment fonctionne le stationnement dans le centre de Barcelone ? Où puis-je me garer à Barcelone pour être sûre que ma voiture ne soit pas cambriolée? Quels sont les coûts des différentes options de stationnement à Barcelone? Voici les questions auxquelles je vais répondre. A noter que cet article se dirige à ceux qui souhaitent garer leur voiture pour une durée de plusieurs jours ou plus.

En prologue, sachez que vous n’aurez pas besoin de votre voiture à Barcelone. C’est une ville où l’on marche. Si vous logez en dehors du centre-ville (c.a.d la Vieille Ville et autour du Passeig de Gracia), vous utiliserez les transports en commun, très commodes, pour rejoindre le centre.

Où se garer gratuitement à Barcelone ?

La carte en ligne (ci-dessus) indique en jaune et en vert les deux zones où se garer dans la rue à Barcelone, facilement et gratuitement. Vous pourrez rejoindre facilement (sans changement) et rapidement le centre-ville depuis ces deux quartiers. Sur cette même carte, renseignez l’adresse de votre logement à Barcelone pour choisir la zone de stationnement la plus proche de chez vous. Les places dans la rue en août ne manquent pas car la ville se vide de ses habitants. Cependant, se garer dans la rue pendant plusieurs jours, sans changer la voiture de place, et avec une immatriculation française peut attirer l’attention des voyous. C’est donc pour cela que je vous recommande un parking couvert, surveillé et payant.

Les parking payants

C’est l’option la plus sûre. Il y a plusieurs sites web où vous pouvez réserver votre place de parking comme si vous réserviez une chambre d’hôtel.

Parclick : ce site a une très grande offre de parkings. Après avoir indiqué dans le moteur de recherche l’adresse de votre logement à Barcelone, un plan de la ville s’affiche avec tous les parkings autour de votre logement. Cliquez sur l’icône du parking qui vous intéresse pour obtenir plus d’informations et faites la réservation. Il faut compter 10€ la journée. Une lectrice du blog que j’ai rencontré l’année dernière m’a dit qu’elle avait réservé avec parclick. Elle était très contente.

Parking Viajeros : ce site Web a trois a parkings à Barcelone (un à la gare ferroviaire, un autre au port et un autre excentré dans le nord-ouest de Barcelone pour ce que je peux en déduire d’après les stations de métro tout près). Les prix oscillent entre 7 € et 8,42 € avec un stationnement minimum de trois jours.

Parkimeter : cette application mobile / site Web (en français) vous permet de rechercher les places de parking disponibles à Barcelone selon vos dates de séjour et le lieu indiqué dans le moteur de recherche. Les résultats s’affichent par le biais d’une carte où sont placés tous les parkings disponibles à vos dates près du lieu indiqué, ainsi que le prix pour la durée du stationnement. En cliquant sur le « i » d’information, vous obtiendrez des informations détaillées sur le parking (services, horaires d’ouverture, promotions en cours). Vous pouvez réserver et payer à l’avance votre parking via le site Web. Sinon, via l’application mobile, qui  est pratique et facile si vous venez passer la journée à Barcelone. Pas besoin de vous organiser à l’avance. Cette entreprise dit avoir le plus grand réseau de parkings à Barcelone.

Si vous séjournez en hôtel, assurez-vous que celui-ci possède un parking. Cependant, je me suis laissée dire que les parkings des hôtels ne sont pas toujours donnés donc faites une comparaison des prix avec les autres sites ci-dessus.

Barcelone à la loupe :: le Quartier Gothique

Ce deuxième article de la série Barcelone à la loupe va nous entraîner cette fois dans le Quartier Gothique de Barcelone (appelé Barrio Gótico en castillan) appartenant au district de la Ciutat Vella (la Vieille Ville en catalan). Le Quartier Gothique se situe au sud de la place de la Catalogne, entre les Ramblas et la Via Layetana, la mer et le vieux port servant de frontière sud.

Le Quartier Gothique, originellement une cité médiévale entourée de murailles, est le centre historique de Barcelone, là où tout a commencé. La cité médiévale est néee sur les restes de la Barcelone romaine et a favorisé la construction d’églises et de palais gothiques. C’est pendant longtemps une zone potagère, de marchés et de foires. Au XIXe siècle, les murailles sont démolies et la ville s’agrandit. Le Quartier Gothique est un quartier à l’image du Quartier Latin à Paris avec des dédales de rues étroites et tortueuses, de petites places insoupçonnables.

Le Quartier Gothique a conservé son charme d’antan même s’il est aujourd’hui très touristique. On y trouve de nombreuses boutiques de vêtements, des restaurants, des bars… Il reste un endroit très agréable où se promener.

LES INCONTOURNABLES

La Cathédrale : entrée libre une partie de la journée. Allez faire un tour dans le cloître pour voir les oies.
Plaça Reial : charmante place (très touristique) entourée d’édifices néo-classiques du XIXe siècle. Sous les arcades sont installés de nombreux bars, restaurants où il fait bon de prendre un verre aux beaux jours. Vous ne manquerez pas d’admirer les réverbères de Gaudí au centre de la place.
Centro excursionista : allez voir les quatre colonnes du Temple d’Auguste (c’est gratuit), vestiges de la Barcelone romaine.
Plaça del Rei : belle placette bordée de bâtiments médiévaux majestueux joliment éclairés une fois la nuit tombée. Juste en face se trouve le bar l’Antiquari.
Plaça de Sant Felip Neri : sûrement la plus belle placette du quartier. Entourée de maisons de Renaissance et d’une église néo-classique, elle est tranquille et ombragée l’été.

CAFES

El Salterio : un petit salon de thé d’ambiance orientale.
Caj Chai : à quelques pas du Salterio dans la même rue. Son thé Chai est divin (il a une version glacée excellente également). Bémol, c’est toujours bondé!
Caelum : même si il n’appartient pas à la catégorie low cost, l’endroit est à découvrir car superbe et chargé d’histoire. En plus, il n’y a que des bonnes choses à manger. Allez-y à l’heure du goûter et installez-vous dans la salle au sous-sol, c’est magique.
La Granja : j’aime son côté rétro du début du siècle dernier.
Venus Cafe : endroit accueillant, une bonne alternative si les autres sont pleins. On peut aussi y déjeuner (menu méditerranéen à prix modérés).
Granja Dulcinea : pour vous plonger dans l’atmosphère moderniste, allez prendre un chocolat chaud avec des churros.
Bar del Pi : une bonne alternative si le Granja Dulcinea (très proche) est complet.
Acoma : Le seul des établissements de cette liste ayant une terrasse. Ombragée et au calme, elle est idéale l’été pour s’échapper du brouhaha du quartier.
4 Gats : ce très bel établissement moderniste (pas low cost) était fréquenté par un groupe d’artistes dont Picasso. Prendre un verre ne vous ruinera pas.

RESTAURANTS

La Fonda : touristique mais un bon plan. Cuisine traditionnelle catalane d’un très bon rapport qualité prix et un service efficace. Ne vous effrayez pas en voyant la file d’attente. Vous serez vite entrés.

BARS

Mingus : petit bar local très sympa et sans prétention.
Smoll : à l’image de Mingus, juste à côté.
Pilé 43 : ambiance psychédélique réussie.
L’Ascensor : bar emblématique de décoration moderniste, célèbre entre autre pour sa porte d’entrée (porte d’ascenseur à l’ancienne d’où le nom du bar). Les cocktails sont la spécialité de la maison.
L’Antiquari : autre bar emblématique du quartier dans le même style que l’Ascensor. Allez prendre votre verre au deuxième étage.

MUSIQUE LIVE

Marula Cafe : pour ceux qui aiment la musique R&B, la soul, le groove, le funk. Ce bar musical/boîte de nuit organise aussi beaucoup de concerts (à prix très abordables) donc regardez la programmation lors de votre passage.
El Paragua : le décor moderniste du rez-de-chaussée est absolument superbe tout comme l’espace lounge dans un tout autre style car aménagé dans d’anciennes caves à vin d’un couvent situé juste au-dessous.
Jamboree :  boite de nuit (musique R&B) et club de jazz réputé.

BOUTIQUES

It reminds me of something : très belle boutique (et très cher) où vous pourrez découvrir ce dont sont capables les artistes/artisans catalans contemporains en objets de design/d’art.
Planelles Donat : établissement emblématique à Barcelone pour acheter du turrón (nougat espagnol).

IDEAL POUR

  • Déambuler dans cette ancienne cité médiévale et découvrir la Barcelone gothique.
  • Faire du lèche-vitrine
  • Prendre un verre en terrasse Plaça d’Isidre Nonell, Plaça de Manuel Ribé, ou Plaça de Sant Just (voir marqueurs en vert sur la carte ci-dessus).

INFORMATIONS PRATIQUES

Stations de métro (Ligne/couleur) : Plaza de Cataluña (L1/rouge, L3/verte), Liceu (L3/verte), Jaume I (L4/jaune).

Barcelone à la loupe :: El Raval

Barcelone à la loupe est le début d’une nouvelle série d’articles qui zoomera sur chaque quartier de Barcelone. Ces minis-guides quartiers offriront un condensé d’informations culturelles/artistiques/historiques sur chaque quartier passé en revue, ainsi que les plans sympas à faire, sans oublier les informations pratiques. Le propos est de vous donner un aperçu d’après mon vécu de ce qu’il y a (de mieux) à voir et à faire dans ces quartiers.

Après une bref présentation historique du quartier, j’indiquerai les sites d’intérêt culturels (incontournables selon moi), puis je vous donnerai quelques adresses de bars, cafés, restaurants et boutiques qui me plaisent. Je partagerai aussi les tuyaux et bons plans, ainsi que les informations pratiques. Toutes les informations seront reportées sur une carte en ligne.

EL RAVAL

El Raval est un des quartiers du district de La Ciutat Vella (la Vieille Ville en catalan, le berceau de Barcelone). Il se niche juste en dessous de la Plaza de Cataluña et à l’ouest des Ramblas. C’est un ancien quartier de couvents et d’hôpitaux jusqu’au milieu du XIXème siècle. Au milieu du XVIIIème siècle, les usines textiles et leurs ouvriers viennent s’y installer. Le port situé à sa frontière sud en fait un quartier d’immigrés d’où son surnom el barrio chino (le quartier chinois). C’est vers les années soixante que les usines se retirent de ce quartier. Le Raval, d’architecture gothique, est composé de rues étroites et tortueuses. C’est le quartier le plus cosmopolite de Barcelone et toujours très animé. Un quartier sympa pour aller boire un verre et faire les boutiques de créateurs et d’artisans indépendants.

LES INCONTOURNABLES

Église Sant Pau del Camp : très belle église et cloître datant du XIIème siècle. Un des plus beaux vestiges d’art roman à Barcelone. Un hâvre de paix, curieusement ignoré des touristes en plein  coeur de Barcelone.
El Palau Güell : Premier palais construit par Gaudí. Superbe comme toujours avec Gaudí. Mélange de style gothique, mudéjar et Art Nouveau.

CAFÉS

El Colectivo : petit café contemporain très cosy.
Mailuna : grand salon de thé avec un large choix de thés. Ambiance zen.
C3bar : terrasse très sympa donnant sur la tranquille Plaza Joan Coromines. Internet gratuit.
Miscelanea : concept boutique – galerie d’art – café (à l’étage). Le café et bar sert aussi des tapas.

RESTAURANTS

Teresa Carles : restaurant végétarien très couru à Barcelone. Pas de réservation. La file d’attente peut-être parfois un peu longue aux heures de pointe. Son brunch est un vrai succès le dimanche.
Rosa del Raval : restaurant mexicain très bon et pas cher. Un incontournable à Barcelone, toujours plein à craquer avec une file d’attente presque inévitable. En attendant votre table au bar, goûtez à l’excellente Margarita glacée aux fraises.
dostrece : bon restaurant. Le menu n’est pas spécialement espagnol. Prix moyens.
Iposa : sur le même pâté que le dostrece, bar – restaurant de tapas très sympa avec une terrasse donnant sur un square. Très couru par les locaux.
La Veronica : pizzeria. Goûtez celle aux épinards, un délice!

BARS

Bar 33/45 : un grand bar avec de grandes baies vitrées donnant sur la rue et ses nombreux canapés qui font l’effet d’une succession de coins salons dans une même pièce.
Ambar : bonne programmation musicale. Prix moyens.
Madame Jasmine : ambiance bohème.
Cassette Bar : un de mes favoris. Décoration stylée sur le thème des cassettes. Très bonne programmation musicale. Tapa gratuite avec le verre.
La Casa de la Pradera : aussi dans ma liste des préférés. Bonne programmation musicale. ambiance bon enfant.
Casa Almirall : décoration moderniste soignée. prix moyens.

IDÉAL POUR :

  •  Aller prendre un verre pas cher le soir et s’imprégner de l’ambiance locale.
  • Se faire prendre en photo à côté du gato, la statue du chat de Botero sur la Rambla del Raval.
  • Au sud du quartier, place Jardins de las Voltes d’en Ciré, il y a une table de ping pong si ça vous tente (les raquettes ne sont pas fournis!).
  • Aucune enseigne de grandes marques dans le Raval, principalement des boutiques indépendantes (pas toujours bon marché mais valent le coup d’oeil. Elles reflètent l’ADN du quartier).
  • Allez prendre une absynthe au bar La Marsella, bar emblématique de Barcelone: Une scène du film Vicky, Cristina, Barcelona de Woody Allen y a été tournée.

INFORMATIONS PRATIQUES

Stations de métro : Plaza de Cataluña (L1/rouge), Liceu, Drassanes, ou Paral.lel (L3/verte).

Visite gratuite du Palau Güell de Gaudí

Une bonne nouvelle pour les amoureux de Gaudí : à l’occasion des 30 ans du patrimoine mondial, le Palau Güell, un des chefs d’oeuvre de Gaudí, sera gratuit tous les dimanches après-midis, à partir du 9 novembre 2014 jusque fin janvier 2015 de 14h15 jusqu’à 16h30 jusqu’à épuisement des entrées disponibles. De plus, en hommage à cette commémoration, le Palau Güell inaugure deux nouvelles salles plus une exposition permanente « Le Palais Güell : les regards du mobilier » (traduction littérale).

Ce palais, construit entre 1886 et 1890, a été la première commande de l’industriel catalan Eusebi Güell passée à Gaudí. Le palais était une annexe de l’hôtel particulier de Güell qui y recevait la haute société catalane. C’est un mélange de style gothique, mauresque et Art nouveau. La visite inclut les écuries au sous-sol, l’entresol, les étages avec le salon de réception plus les salles adjacentes, la chapelle, les chambres, l’espace sous les toits et le toit-terrasse avec les célèbres cheminées de Gaudí. Vous jouirez aussi d’une très belle vue sur Barcelone depuis le toit. On y voit les tours de la Sagrada Familia!

Le Palau Güell est un édifice moins connu que La Pedrera ou la Casa Battlò mais tout aussi beau. Les trois demeures dessinées par Gaudí sont différentes : la Pedrera est un appartement, la Casa Batllò une maison et le Palau Güell un palais. Il est donc très intéressant de voir ce qu’a imaginé Gaudí pour ces trois lieux d’habitation différents. Réalisés à différentes époques, on voit son style s’affirmer. En bref, une visite à ne pas manquer!

Autre super plan logement à Barcelone

J’ajoute cet appartement (que je connais bien pour avoir suivi les travaux de rénovation) à ma liste des supers plans logements à Barcelone.

Situé dans une rue très tranquille du quartier de Poble Nou, à seulement deux blocs de la mer (plage Bogatell), trois blocs du métro (station Llacuna sur la ligne jaune nº4) et quatre stations de métro du centre de Barcelone (station Jaume I ligne jaune nº4, pas de changement), cet appartement entièrement rénové de 70m2 plus 18m2 de terrasse, idéal pour 5 personnes (1 lit double, 1 canapé lit une place, 1 canapé lit 2 places, enfants à partir de 10 ans), vous permettra de profiter de Barcelone comme de vrais barcelonais.

L’appartement est divisé en deux. Chaque pièce à vivre est lumineuse, donnant sur deux rues opposées tranquilles. Côté balcon (orienté est), une suite avec un lit double fait face à un canapé lit d’une personne (photos ci-dessus). Une cloison amovible permet de séparer la pièce pour concevoir deux chambres. Côté terrasse (orienté ouest), la cuisine s’ouvre sur le salon et une baie vitrée occupe tout le pan de mur donnant accès à la terrasse. Le salon accueille un canapé lit deux places. La nuit, le coin salon devient un espace chambre complètement privé grâce à sa cloison coulissante le séparant de la cuisine.

Deux petites salles de bain, une avec douche, l’autre avec baignoire, se situent entre les deux pièces à vivre. Cet appartement entièrement meublé offre tout le confort pour vos vacances à Barcelone : Internet Wi Fi, chauffage central / air conditionné, serviettes de toilette/draps. Pas besoin de louer une place de parking, il est facile de trouver à se garer gratuitement dans les rues alentours.

Pour réserver, cliquez sur ce lien.

Le festival de La Mercè à Barcelone

Cet article a pour but d’expliquer ce que sont les fêtes de La Mercè et les différentes manifestations organisées chaque année pour l’évènement fin septembre. Pour le détail du programme (les temps forts), retrouvez-le chaque année sur la page du calendrier culturel de ce blog.

Un bref rappel historique

La vierge La Mercè est la sainte patronne de la ville de Barcelone (c’est-à-dire sa protectrice) depuis 1868 pour avoir stoppé deux siècles auparavant une épidémie de sauterelles. Le 24 septembre a été choisit pour la célébrer. Aujourd’hui, la fête de La Mercè est une très grande fête populaire où toutes les institutions de la ville participent à l’élaboration du programme (chargé) des festivités à travers toute la ville : de nombreux concerts, processions et défilés, tours humaines, danses traditionnelles, portes ouvertes de certaines institutions culturelles, spectacles d’art de rue, de danse et de cirque… Tout est gratuit! Une fête populaire comme on n’en voit plus.

La fête s’étale sur presque une semaine jusqu’au 24 septembre (jour férié à Barcelone).

Quels types de festivités sont au programme?

  • Processions et défilés populaires
Un des géants de la Mercè à Barcelone

Un géant de la Mercè

Les fêtes de La Mercè commencent par le défilé des géants, marionnettes géantes en costume traditionnel et la suite d’animaux de l’imaginaire festif catalan (aigle, lion, diables…) que vous pouvez voir exposés pendant toute la durée du festival au Musée Maritime et au Palau de la Virreina (sur Las Ramblas). Les géants se rendront Plaza Sant Jaume (où se trouvent la Mairie de Barcelone et le siège officiel du Gouvernement autonome de la Catalogne, le palais de La Generalitat). Pour le parcours précis, le jour et les horaires de cette procession, consultez l’agenda culturel du blog. Ces marionnettes danseront au bal des géants le 24 septembre (consultez l’agenda culturel pour l’heure et le lieu, en général Plaza Sant Jaume).

L’autre défilé est celui des dragons et bêtes de feu. Pour admirer les bêtes en toute tranquillité, rendez-vous à la Mairie de Barcelone, Plaza Sant Jaume, où elles sont exposées une semaine avant le défilé (voir l’agenda culturel pour la date et l’heure du défilé). Lors de cette première sortie, les bêtes ne cracheront pas de feu, donc une sortie en famille idéale.

Une bête de feu de la Mercè

Une bête de feu de La Mercè durant le bal des géants

Le Correfoc ou la course enflammée de ces bêtes a lieu un autre soir (consultez l’agenda culturel pour connaître le parcours, la date et l’heure de la course). Prenez le soin de vous habiller en conséquence (tee-shirt/sweet-shirt à manche longue avec capuche).

Le jour de La Mercè, le 24, tous les géants et bêtes se retrouvent dans un même défilé, la Mercè Cavalcada, en fin d’après-midi dans la Vieille Ville (consultez l’agenda culturel pour l’horaire et le parcours).

Le soir de La Mercè, à 22h, a lieu le pyromusical, un son et lumière Avingunda Reina Maria Cristina (Plaza de España). Le thème varie chaque année (consultez l’agenda culturel).

  • Concerts

Ce sont plus de 80 concerts sur quelques jours qui nous sont offerts par la Mercè Música et le BAM Festival (Barcelona Acció Músical). La Mercè Música présente principalement des groupes catalans tandis que le BAM Festival invite des groupes internationaux d’assez grande renommée. Quelques concerts sont aussi offerts par des médias catalans. Si vous aimez la musique classique, ne manquez pas d’aller écouter l’Orchestre et le Choeur du Grand Théâtre du Liceu et l’Orchestre Symphonique de Barcelone et National de Catalogne (OBC) au pied de la cathédrale. Pour connaître la programmation des concerts (nom des groupes, scènes, horaires), consultez le site Web officiel de La Mercè.

  • Les spectacles

Vous pourrez assister à des spectacles d’art de la rue, de cirque et de danse au pied du Château de Montjuic et au Parc de la Ciutadella. Encore une fois, consultez le programme sur le site officiel de La Mercè car il y a toujours beaucoup de choses.

Un des must de La Mercè (en plus des concerts) est la Ciudad Invitada (ville invitée). Chaque année, Barcelone invite une ville étrangère différente qui participe au programme des festivités. On a donc l’occasion de découvrir des artistes venant d’autres d’horizons, parfois d’une assez grande renommée. J’ai vu par le passé de très bons spectacles.

Il y a bien sûr les tours humaines (castellers), symbole de la culture populaire catalane (consultez l’agenda culturel du blog pour savoir où et quand elles auront lieu).

  • Portes ouvertes

De nombreux musées et institutions culturelles font portes ouvertes durant les fêtes de La Mercè (surtout le 24). Pour savoir ceux qui participent aux festivités, consultez le programme sur le site Web officiel de La Mercè.

Où a lieu la fête ?

Principalement dans la Vieille Ville et au Parc de Montjuic. Pour les concerts, dans la Vieille Ville mais également dans l’Eixample Esquerra, à la plage Bogatell (c’est nouveau) et le Parc du Fòrum.

  • Online

Sur cette carte, vous retrouverez les différents lieux de la ville accueillant les différentes manifestations avec une légende en couleur pour vous y retrouver. J’espère que ça vous aidera à prendre vos repères et planifier ce que vous souhaitez faire pendant La Mercè.

Pour connaître le programme jour par jour, heure par heure des fêtes de La Mercè, allez sur le site Web officiel de La Mercè. Je ne vous conseille pas de télécharger son application (les avis sont mauvais).

  • Offline

Au Palau de la Virreina (sur Las Ramblas), allez récupérer un programme papier des festivités (en catalan seulement). Il est bien fait. Il y a un triptyque avec l’agenda en bref de toutes les activités par jour, heure et lieu. Très utile pour savoir ce qui se passe en temps réel et facile à mettre dans son sac.

Informations pratiques

Si vous êtes venus en voiture, garez-là dans un parking et n’y touchez plus. Vous n’en aurez pas besoin pendant votre séjour. Notez que le métro est ouvert 24h sur 24h pendant les fêtes (vérifiez les jours sur le site Web officiel de La Mercè dans la rubrique informations pratiques).

Il y a de plus en plus de monde chaque année à La Mercè (car celle-ci est programmée maintenant par les tours opérateurs). Si vous souhaitez assister à certains spectacles (surtout ceux de cirque et de danse où il y a des chaises), pensez à venir avec au moins 30mn d’avance.