Gaudí, le mystère de la Sagrada Familia – Le documentaire


Gaudi, Le Mystère de la Sagrada Familia por previewnet

Le documentaire de Stefan Haupt « Gaudí, le mystère de la Sagrada Familia » sort en salle le 28 mai en France. J’ai un peu honte mais je ne l’ai pas (encore) vu. Cependant, les quelques critiques que j’ai lues sur Internet concordent toutes à dire que le documentarie est intéressant : il parle de Gaudí, de l’histoire de la construction de la cathédrale et des désaccords sur l’achèvement de sa construction.

Le film est visible gratuitement en streaming sur ce lien. Cependant, il faudra vous abonner à une offre publicitaire en donnant vos données personnelles avant de pouvoir le visionner.

Voici un article intéressant qui résume bien le film (quelqu’un qui l’a vu).

Buffet à volonté et verre au choix pour 5€ au bar Sor Rita à Barcelone

Bar Sor Rita, quartier gothique Barcelone

Le bar Sor Rita dans le quartier Gothique

C’est tous les mardis soirs, à partir de 20h30 au bar Sor Rita, dans le quartier Gothique, près du port (voir plan). Pour 5 €, vous avez le droit à un verre au choix (de vin, de cava, une bière ou un vermouth) et buffet à volonté de salades variées (de pâtes, lentilles, coucous, etc.) humus, saucisson, chorizo, et montaditos. Les verres suivants sont à 2 €.

C’est un bar local de décoration très kitsch qui rappelle les films d’Almodóvar avec la musique et l’ambiance qui va avec.

Yelp y a organisé une soirée il y a quelques mois. Le buffet était très bon et l’ambiance festive.

Visiter Barcelone en deux jours

Après une visite éclair à Barcelone et visiter Barcelone en un jour, je continue cette série d’articles en vous proposant un programme de visites et découvertes le temps d’un weekend. Ce programme s’adresse à des gens qui aiment marcher et aiment la culture.

Pour la première journée, consultez mon programme d’une journée à Barcelone avec une demi-journée gothique et l’autre moderniste pour connaître les deux faces de Barcelone.

Pour la seconde journée, le Dimanche donc, je vous propose de sortir du centre-ville (la Vielle Ville et le Passeig de Gracia) en faisant l’itinéraire rouge du Bus Turistic (27€ prix de vente public). Vous traverserez le parc de Montjuïc (où on eu lieu les jeux Olympiques de 92) puis longerez le bord de mer. Si vous êtes féru de culture et d’histoire (et que c’est un jour de mauvais temps), allez visiter le MNAC (Musée National d’Art de Catalogne, 9,60€ avec la réduction du ticket du Bus Turistic) qui est sur le parcours du bus. Il a la plus grande collection au monde d’art roman et gothique. Vous pourrez faire une pause déjeuner à la cafeteria de la Fundación Caixa Forum, au pied des escaliers du musée. Ces deux établissements, à prix modérés, ont une terrasse donc idéal quelque soit le temps. Vous pourrez ensuite reprendre le bus pour finir votre tour.

L’alternative est de descendre à l’un des arrêts du bord de mer pour faire une promenade le long des plages (très couru le dimanche à Barcelone). Vous pourrez vous installer à l’un des chiringuitos (les paillotes installées sur les plages du Printemps à l’Automne) ou à l’un des restaurants sur le Paseo de Juan de Borbón pour manger une paella (comptez 15€ par personne pour un plat de paella). C’est très touristique mais c’est quand même sympa à faire.

Etablir son budget vacances à Barcelone

Quand on prépare ses vacances, il est utile d’avoir une idée du coût de la vie de la destination où l’on se rend. En premier lieu, ça permet de valider si celle-ci correspond à notre budget vacances. Une fois sur place, on saura éviter les attrape-touristes. Au final, on gérera au mieux nos ressources pour en profiter un maximum pendant le séjour. Voici donc une liste de prix moyens, à travers mes lentilles low cost et bons plans, qui vous aideront à établir votre budget vacances à Barcelone.

Les incontournables : uniques au monde et superbes, ces monuments sont à voir, absolument. J’en ai mis quelques-uns entre parenthèses car il y aura peut-être redondance (certains d’entre vous ne voudront peut-être pas visiter toutes les maisons Gaudí), ou ne sont pas uniques mais populaires auprès du public. Les tarifs sont ceux publics en vigueur au moment de la publication de l’article.

La Casa Batlló : 21,50 €

La Pedreda, appelée aussi La Casa Milà : 16,50 €

El Palau de la Música (le Palais de la Musique en français) : 18 €

Le Parc Güell : 7 €

(El Palau Güell, Le Palais Güell en français : 12 €)

MNAC (le Musée Nationale d’Art de Catalogne) : 12 €

(Le Musée Picasso : 11 €)

Se restaurer : ce sont les prix moyens au travers de ma lentille low cost dans le centre de Barcelone, là ou vous passerez la majeure partie de votre temps. Il faudra sans doute chercher un peu pour profiter de ces prix et ne pas s’attabler Passeig de Gracia par exemple.

déjeuner : 10 € pour un menu entrée, plat, dessert et boisson. Ces menus (cuisine traditionnelle familiale) sont en général copieux.

dîner : il faudra compter entre 15 € et 20 € par personne. Ce ne sera pas un menu complet mais vous mangerez bien, le tout arrosé de vin ou d’une bière.

sur le pouce : ce sont les sandwichs et les kebabs qui s’imposent. Pour un sandwich avec pain baguette, il faut compter autour de 3 € ou 4 €. Le kebab est autour de 5 €.

Comment découvrir les endroits bon marché où se restaurer? De nombreux commerces ont mis la clé sous le paillasson depuis le début de la crise. Barcelone devenant une destination très touristique, des restaurants, cafés et commerces à l’attention des touristes les ont remplacés. Je pense que vous saurez les reconnaître facilement grâce à leur look (commun à toutes les grandes villes du monde). Pour rester dans l’esprit local et low cost, à éviter. Comment identifier alors ces cafés et autres brasseries aux vraies couleurs locales? Ces établissements n’ont pas recours aux techniques du marketing, tout simplement. Plus ils ont l’air vieux et moche, plus les prix seront bas, et la cuisine meilleure, à l’image d’une cuisine familiale traditionnelle espagnole.

Les prix des consommations : là-aussi, dirigez-vous vers les établissements qui ne payent pas de mine.

Un verre de vin maison : 2,50 €

Une sangria : 3 €

Une bière : 2,50 €

Un café : 1, 20 €

Un thé : 2 €

Un jus de fruit : 3 €

Un mojito : 5 €

Fruits et légumes, viande et poisson : si vous avez loué un appartement, vous ferez sans doute quelques courses. Contrairement aux apparences, le marché de la Boqueria reste l’un des endroits les moins chers pour faire ses courses (mieux que les supermarchés) si l’on sort des allées « touristiques » (bonbons, jus de fruits frais, turrón, etc.). Pour repérer les étaux de fruits et légumes des locaux, observez où se forment les files d’attente de gens qui n’ont pas l’air de touristes. Les espagnols sont exigents sur la qualité des produits alimentaires qu’ils achètent et savent donc chez quels marchands s’approvisionner. Pour les fruits et légumes de saison, comptez entre 1 € et 1,50 € le kilog. Certains produits sont plus chers car ils ne font pas partie de la cuisine de base espagnole ou ce n’est pas leur pleine saison. Pour le poisson, vous en trouverez à partir de 4 € le kilog comme la sardine ou le maquereau, 6 € le kilog pour la daurade, 7 € le kilog pour le rouget. Vous trouverez de nombreux types de viandes autour de 10 € le kilog.

Côté transports publics, relisez cet article toujours d’actualité. Le mieux est d’acheter un T10 (ticket de 10 voyages pour métro/bus) qui coûte 10,85 €. Vos gambettes restent cependant le moyen de transport le plus moins cher et le plus adapté pour découvrir Barcelone. Vous aurez peu l’occasion d’utiliser les transports publics sauf pour vous rendre au Parc Güell, peut-être aussi à La Sagrada Familia ou à la plage si vous ne logez pas tout près.

Les taxis sont beaucoup moins chers qu’à Paris. La course est aux alentours de 10 € 12 € en moyenne. Vous serez peut-être amenés à le prendre pour regagner votre logement à la sortie de la discothèque. Celles-ci sont pour la plupart situées au-dessus de l’Avenida Diagonal, et si vous vous hébergez en mode low cost, il y a peu de chance que vous soyiez dans ce quartier plutôt huppé, pas très bien desservi par les transports en commun. D’autre part, comptez 15 € par personne pour aller en boite, consommation incluse.

S’il vous manque des informations sur le coût de la vie à Barcelone pour établir votre budget vacances, faites-le moi savoir à travers un commentaire. Tout le monde pourra alors en profiter.

les 10 vins espagnols en 2014 pour moins de 10€

La sélection des dix vins espagnols ne dépassant pas 10 € en 2014 nous est offerte par Verema, la plus grande communauté d’amateurs de vin en langue espagnole. Pour déchiffrer cette liste, voici un glossaire non exhaustif d’oenologie suivi de la liste des vins.

Glossaire :

vino tinto : vin rouge – sin crianza : non vieilli en barrique – vino blanco : vin blanc – D.O. : Appellation d’Origine – D.O.Ca : Appellation d’Origine Contrôlée – V.P. : vin de domaine – D.O.P : Appellation d’Origine Protégée – vino dulce natural : vin doux naturel

La liste :

Le prix : le type de vin, le nom de domaine et la cuvée, l’appellation d’origine (l’assemblage entre cépages).

5,50 € : Vino tinto Joven, Luzón 2012, D.O. Jumilla (70% Monastrell et 30% Syrah)

6,90 € : Vino tinto, Paco Garcia Seis 2011, D.O. Ca. Rioja (100% Tempranillo)

6,90 € : Vino tinto, Clos Lojen 2012, D.O. Manchuela (100% Bobal)

7,50 € : Vino tinto, Briego vendimia seleccionada 2010, D.O. Ribera del Duero (100% Tempranillo)

7,65 € : Vino tinto sin crianza, Pall 001 2011, D.O. Navarra (100% Syrah)

8 € : Vino tinto, Val Gracián G. Viñas Vieja 2010 (100% Garnacha)

8,90 € : Vino blanco sin crianza, Lagar de Cervera 2011, D.O. Rías Baixas (100% Albariño)

8,95 € : Vino blanco, V.P. El Terrerazo (63% Merseguera, 30% Viognier, 7% Malvasía)

9,50 € : Vino dulce natural, Finca Antigua Moscatel 2011, D.O. La Mancha (moscatel morizco)

10 € : Viñas del Cámbrico 2011, D.O.P Sierra de Salamanca (53% Tempranillo, 38% Rufete, 9% Calabrés)

Visite guidée gratuite à Barcelone pour les francophones

Suivant la mode des free walking tours, chaque grande ville a aujourd’hui son réseau de volontaires donnant de son temps libre aux touristes pour leur faire découvrir sa ville. Ce ne sont pas des professionnels du tourisme, juste des amoureux de leur ville avec l’envie de partager leur amour pour celle-ci avec les visiteurs. Les visites se font à pied et sont gratuites. En retour, il est attendu des participants qu’ils donnent un petit quelque chose au guide.

Curieusement, je n’ai trouvé qu’une seule organisation proposant des visites guidées gratuites en français à Barcelone (alors qu’il y a pléthore de visites guidées gratuites en anglais). Bizarre pour une ville qui accueille un grand nombre de touristes français. Tout en sachant que les français sont friands de culture. Je n’ai pas fait la visite avec cette organisation mais les commentaires sur tripadvisor sont élogieux. Sur cent quinze commentaires, le guide francophone décroche des « excellent » ou « très bien », rien de moins!

Visites Guidées de Barcelone propose deux visites (à pied) guidées : la « Visite du quartier gothique » et le « Parcours Antoni Gaudí ». Lors de la première visite, vous découvrirez les origines et la naissance de Barcelone. La seconde vous plongera dans l’univers de Gaudí, une oeuvre unique au monde et incontournable!

Faites la visite du quartier gothique dès le premier jour (surtout si c’est votre première fois à Barcelone). C’est le poumon de la ville. Vous serez donc amenés à y déambuler une bonne partie de votre séjour. Prendre ses repères dans ce quartier rapidement vous sera donc utile. Le guide vous donnera aussi quelques tuyaux sur la capitale catalane pour mieux en profiter.

Air France : meilleur rapport expérience passager-prix pour venir à Barcelone

Il y a presque deux ans, j’ai rédigé un article recommandant de voyager avec la compagnie aérienne low cost Vueling. Le rapport expérience passager-prix lui était favorable. Aujourd’hui, ce rapport a changé en faveur d’Air France. Ci-après, en voici les raisons :

Depuis la rédaction de cet article, mon expérience avec Vueling s’est peu à peu dégradée. La compagnie pratique la même restriction de bagages en cabine qu’Easy Jet (j’en parlais dans l’article). À deux reprises, lors de vols chargés, juste avant de monter dans l’avion, l’hôtesse m’a obligé à mettre mon bagage cabine en soute par manque de place dans l’avion. C’était plutôt embêtant vu que j’avais un ordinateur portable et une tablette dans cette valise mais pas de cadenas pour la fermer. Mes équipements informatiques n’étaient pas non plus protégés pour aller en soute. Heureusement, rien de mal n’est arrivé. Second inconvénient : j’ai dû garder mes effets personnels (portefeuille, lunettes, téléphone, livre, etc.) dans mes poches, dans mes mains, sous le bras, enfin comme j’ai pu, en m’assurant de ne rien perdre.

J’ai constaté également que les prix sont à chaque fois moins compétitifs : pour Pâques et Noël, les tarifs peuvent être abérrants. Par exemple, Vueling publie des prix supérieurs à 220 € pour un Barcelone – Paris aller retour !!! Un peu cher pour une expérience low cost.

Pour mon retour à Noël dernier, j’ai donc fait mon marché auprès des compagnies aériennes desservant Barcelone. À mon agréable surprise, Air France, depuis/vers le même aéroport, aux mêmes dates, était 100€ moins cher que Vueling! Seulement 125 € pour un Barcelone – Paris aller retour en haute saison! Et l’expérience a été plus que satisfaisante. Les bornes d’enregistrement libre-service d’Air France permettent de vous enregistrer rapidement (si vous ne l’avez pas déjà fait via Internet). C’est du temps de gagné pour les voyageurs avec seulement un bagage cabine, dispensés de faire la queue au comptoir d’enregistrement. En vol, les hôtesses étaient souriantes et serviables. J’aimerais avoir l’occasion de le dire plus souvent. Personne ne m’a pas cassé les pieds quand je suis montée dans l’avion avec ma valise cabine et mon sac à main. Et le nec plus ultra – pour un voyageur en classe touriste bien sûr – (en plus que l’avion n’était pas chargé), on nous a offert une boisson accompagnée de petits gâteaux. On a même eu le droit à un deuxième service! je me serais crue en première classe…ou presque!

Découvrir Barcelone en compagnie de ses habitants

voyager comme un local c'est voyager en compagnie des locauxEt si vous découvriez Barcelone en compagnie et à travers le vécu de ses habitants? Grâce au Web social, c’est désormais possible! Dans cet article, je vais vous proposer quelques activités à faire à Barcelone (visiter, se restaurer, se loger) pilotées par des autochtones.

Visiter Barcelone avec des experts locaux

Les sites Web d’activités (tours, visites guidées, expériences) ci-après connectent les voyageurs avec des guides locaux indépendants un peu partout dans le monde qui proposent des activités originales et uniques imaginées à partir de leur vécu. Vous pourrez découvrir des endroits que vous ne trouverez pas dans les guides. Parmi les quelques sites Web qui proposent ce service, j’en ai sélectionné deux. Hélas, ces sites ne sont qu’en anglais et/ou en espagnol.

Vayable est mon site préféré pour son design et son ergonomie. En plus du descriptif de l’activité (son déroulement, sa durée, son prix – en dollars puisque le site Web est américain – la ou les langues parlées lors du tour, le nombre minimum de personnes, etc.), vous trouverez une biographie sur le guide et les commentaires des voyageurs qui ont réalisé l’activité avant vous. La réservation se fait sur le site Web. Chaque guide peut être contacté avant de finaliser la réservation.

trip4real est le frère jumeau de Vayable. D’origine espagnole, l’entreprise a su profiter de cet avantage et s’est implantée rapidement sur le territoire ibérique. 440 activités sont proposées par les experts locaux de Barcelone. J’ai l’impression qu’il y a moins de tours proposés sur Vayable. Cette impression est due en partie au design du site Web où  moins d’information est présentée par page (personnellement, je préfère. On trouve l’information plus facilement, ça fatigue beaucoup moins les yeux).

Meetup.com (à but non lucratif) est un réseau de groupes locaux dans le monde entier dont les membres de chaque groupe partage un même intérêt. Chaque groupe local se rencontre régulièrement. Il faut d’abord s’inscrire sur le site Web, puis rejoindre le groupe qui vous intéresse. J’ai repéré trois groupes qui, je crois, peuvent vous intéresser : Enjoy Barcelona & Catalonia, Wine tasting in Barcelona & more… et Catalan Wine Fans Group (ce dernier a l’air très convivial, plutôt bonne franquette quand on regarde les photos souvenirs des sorties). Une mini participation peut-être demandée pour certaines sorties. Comme ce sont des groupes locaux, il n’y aura peut-être pas de retrouvailles prévues lors de votre séjour mais ça vaut le coup de jeter un coup d’oeil à l’agenda des groupes qui vous intéressent avant votre arrivée à Barcelone. Des groupes se créent presque chaque jour, visitez donc le site régulièrement pour repérer ceux qui vous intéressent.

Se restaurer en compagnie des habitants de Barcelone

Eatwith est une communauté mondiale où des hôtes (224 à Barcelone) vous invitent à prendre un repas chez eux. Je n’ai pas encore essayé mais j’en ai entendu beaucoup de bien. Vous partagerez un repas dans la maison d’habitants qui vous feront découvrir les spécialités gastronomiques de leur région. Le site Web est très bien fait. Il y a tous les critères de recherche possibles imaginables (type de cuisine, type de repas, le nombre de personnes de votre groupe, la langue de conversation à table, si vous souhaitez que votre hôte partage votre table ou non, si vous souhaitez partager la table avec d’autres invités comme vous que vous ne connaissez pas, et les « services » de la maison comme fumeur ou non, etc.). Je pense que ça peut-être une expérience inoubliable.

Se loger chez l’habitant

J’en ai déjà parlé dans un article précédent. Grâce à la technologie, airbnb a su développer le concept de guest house de façon optimum pour le voyageur qui souhaite rencontrer des locaux.

TGV France – Barcelone

informations complètes sur le TGV France - Barcelone : toutes les lignes, les horaires de train, la durée des trajets, les prix

infographie TGV France – Barcelone

Un grand merci au midi libre pour nous avoir livré (ci-dessus) cette infographie complète sur le nouveau TGV France – Barcelone en fonctionnement depuis mi-décembre 2013. Voilà de la vraie information, concise et utile pour planifier son voyage : villes desservies par le TGV depuis/vers la France jusqu’à/depuis Barcelone, la durée des trajets, les horaires des trains dans les deux directions et une fourchette de prix pour chaque trajet.

À savoir également :

Le TGV est direct jusqu’à Figueres (au nord de la Catalogne). Il y a un changement de train (TGV toujours mais espagnol celui-ci) pour rejoindre Barcelone. Le direct est pour bientôt!

Certains tronçons de lignes ne sont pas à grande vitesse. J’ai interrogé la SNCF à ce sujet qui m’a répondu « (qu’en gros) (sic), il n’y a pas de ligne à grande vitesse entre Nîmes et Perpignan et Toulouse et Perpignan ».

Aller à Barcelone en train ou en avion? Si la durée de votre trajet en avion est inférieure à celle en train, je prendrais l’avion. Dans le cas contraire, je prendrais le train. Pour calculer la durée de votre trajet en avion, rajoutez 2h et quelques au temps de vol (pour l’enregistrement, le débarquement et le transfert en bus vers le centre de Barcelone). Ainsi, vous pouvez faire une juste comparaison entre la durée de trajet en avion et en train. Le prix vient se greffer à l’équation bien sûr. À vous de voir!